Espace public et bicyclettes

A la sortie de la gare

En arrivant pour la première fois à Karlsruhe, en Allemagne, j’ai été surprise par le nombre de bicyclettes aux alentours de la gare centrale. Il faut dire qu’avec ses 65 millions de cyclistes, l’Allemagne – et ses villes – se doivent d’être adaptés aux vélos. Et la majorité des villes le sont ; Karlsruhe est une des ces villes adaptées aux bicyclettes, ce qui, concrétement, ce traduit par des facilités pour les cyclistes : pistes cyclables et parkings à vélos.

Parking à vélos à côté de chez un coiffeur

Parking à vélo à côté d’une pharmacie

UniversityA l’Université

En face de la bibliothèque universitaireEn face de la bibliothèque universitaire

Quelle que soit l’heure, qu’il pleuve ou vente, vous pouvez être sûr que les “parkings à vélos” seront plein. Et alors, qu’il a-t-il d’extraordinaire à cela ? Certes, Karlsruhe est une petite ville ; avec 285 800 habitants, certains pourront facilement la qualifier de petite ville, où la circulation à vélo est facile.

Cependant, pour une Française transplantée en Allemagne, j’ai été surprise par les adaptation de l’espace public en faveur des vélos. A part le parking à vélos que j’ai déjà mentionné, on peut aussi remarquer que le panneau de signalisation le plus fréquent est celui séparant le trottoir en deux, avec d’un côté les vélos et de l’autre les piétons.

p1040664.JPG

Comme vous pouvez le remarquer sur la photo, seule une ligne blanche sépare le trottoir… et la ligne est respectée ! Pas de plot, de béton pour protéger les différents utilisateurs les uns contre les autres et tous coexistent sans accident. La coexistence voitures-vélos est elle-aussi tout aussi paisible, et ce marqué une séparation des chaussées inexistantes, mais simplement matérialisée au sol.

p1040625.JPG

Ce n’est qu’un exemple, certes. Mais ces “paradis pour cyclistes”, où la circulation automobile n’a pas pour autant disparu, peuvent sûrement remettre en question les pratiques de l’urbanisme qui s’obstinent à séparer avec du béton les différentes chaussées et à rendre moins fluides les circulations au nom de la sécurité.

This entry was written by Clotilde Minster , posted on Monday January 19 2009at 05:01 pm , filed under Europe, Transportation and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink . Post a comment below or leave a trackback: Trackback URL.

Comments are closed.