Contributor archive

Click here to read about this contributor.

October 26th, 2012

Vie napolitani

Posted in Europe by Daniel Corbeil

image

Piazza San Domenico Maggiore, au coeur du dédale du vieux coeur greco-romain napoliain.

Assis à la terrasse du Gran Caffè Napolis, un mouvement soudain de vie me surprend par son intensité. C’est vrai que les cloches sonnent l’arrivée de la longue pause de la mi-journée.

De nombreux ménestrels nouveau genre envahissent un bon cinquième de la place et chantent une sorte de trame sonore vaguement inspirée par les différentes cultures qui ont tour à tour choisies de faire de Napoli leur capitale. Et ils sont nombreux à avoir rêver de posséder la baie légendaire, des grecs aux bourdons d’Espagne, en passant par les romains et les normands. Même Napoléon a savourer les lumières de Campanie. De toutes ces cultures, je crois que la cité est demeurer la Neapolis héllénistique de ses origines.

More

October 26th, 2012

Séjourner à Napoli

Posted in Europe by Daniel Corbeil

image

image

Il est très tôt encore, le matin du septième jour, alors que j’écris à la hâte ces quelques lignes trop diffuses sur cette cité si complexe. Pourtant, j’en suis à mon cinquième séjour en autant d’années.

Napoli, le nom évoque la mer, le volcan, les mioches qui trainent la rue dans Montecalvario. Une cité qu’on apprend, au fur que les jours passent et que les découvertes s’accumulent, à désirer. Et puis, alors que l’on quitte une des nombreuses ruines de la baie, au détour d’une falaise qui projette le regard loin dans cette mer turquoise, l’on se prend de nostalgie pour ces visiteurs des siècles derniers. Le concept même du voyage n’est-il pas ce qui à survécu du Grand tour que ces nobles anglais et allemands accomplissaient afin de parfaire leur éducation intellectuelle et sexuelle ?

More

October 20th, 2012

Torino, nebbia e luce

Posted in Europe by Daniel Corbeil

image

image

For a few days, I walked all around Turin, talking to locals, enjoying the unique light you find there.

Most people asked me why I came to Turin. I couldn’t say. I told them I came without purpose, except perhaps to spend some time doing nothing else than having a caffè, eating well and observing people so that I could write about how they live in this northern Italian metropolis.

Turin strikes you less for its individual monuments than with the overall impression it gives you. There’s nothing special to say about its architecture, other than realizing how perfectly built the streets and public spaces were back in the old days.

More

October 19th, 2012

Morning Coffee: Caffè Elena, Torino

Posted in Europe, Interior Space by Daniel Corbeil

image

image

Marchant dans les pas de Mark Twain, Nietzsche et bien d’autres, je parcours Turin, longeant d’un rythme paresseux ces rues longues et rectilignes, encadrées d’arcades si émouvantes de par leur charme démodés et franchement surannées.

Je trouve quelques chemises, dans une de ces nouvelles boutiques qui pullulent de plus en plus, jouxtant de vieilles échoppes aux façades noircies.

J’entends les pas qui résonnent, amplifiés mille fois par ces voutes qui me surplombent : l’Italie est une patrie où l’élégance est digne d’une dramaturgie grecque.

La perspective bute soudainement sur une vaste place qui forme une sorte de demi-lune étirée sur la longueur. Puis je devine le serpent d’eau que forme la Po, écrasée sous la masse informe des collines alpines. Un pont et une église ronde un peu pompeuse.

More

July 6th, 2012

Porto Defeated Me

Posted in Europe by Daniel Corbeil

Porto. The city was called Portus in imperial times, and all of Portugal now bears its name.

A merchant city with an urban fabric that sometimes seems to break down, metamorphosing. A medieval Cathedral that overlooks a hill that seems to be inhabited by darkness and fear. Some prostitutes, few tourists.

In February 2012, Porto is calm. I arrive a few thousand years after the founding of Portus. Stereotypes give me a biased view, in broad strokes, of the city of port wine.

It was the end of a day, wandering through the ancient city, when I discovered, through a great iron arch, an endless landscape. I crossed the Moorish wall and passed sweet-smelling orange trees. And then the winding river appeared. And then these warehouses, which roost in the cliff, dangerously hanging over the Douro. A landscape dominated by an octagonal monastery from the Renaissance.

Porto defeated me. I fell in love.

More

June 30th, 2012

A Weekday in Lisboa

Posted in Europe by Daniel Corbeil

Lisbon was said to have been founded by Ulysses. It was an ancient Roman city, then a palatial city of the Moors, with a hundred thousand souls living in the hills of the Alfama, while Paris was still a small and frozen town. Theatre of the terrible earthquake of 1755, which, people in the streets of Chiado still say, was felt as far as Africa.

I landed here one evening last February and remembered the sweet smell of the city of Pombal. Cars that smother in the night. Prostitutes that swarm in the avenidas. The old buildings that collapse and become replaced by new ones rendered with a weird vision of modernity.

I walked the city and tried to capture with images a weekday in Lisbon. Some postcards, evincing a spontaneous eternity. Some that repeat thousands of muffled words. That say nothing, but let me still dream.

More

June 17th, 2012

How to Rethink Our Streets

Saint-Jean-Baptiste Boulevard, Montreal, Spring 2011

Urban design proposed for the boulevard, February 2012

Last year, my team and the planning service of Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles borough worked to rethink the design of Saint-Jean-Baptiste Boulevard. It is located east of downtown Montreal, where it crosses old districts from the early 1900s and suburbs from the 1960s. It was planned for 2,200 cars per hour, but only 700 cars per hour use it at its peak. In other words, it poses a considerable challenge.

This five-kilometre boulevard starts in the old urban district, bordering the St. Lawrence River, then passes through a commercial area typical of the 1960s, before furrowing through an industrial park, crossing a future train station and then ends up against the Rivière des Prairies in the far east end of Montreal.

Our project evolved for a few months, then was presented to merchants who now fear an economic slowdown caused by an increased risk of congestion on the boulevard. They basically see the projet as a very bad opportunity for them.

More

February 24th, 2012

La dignité d’un Portugal en tutelle

Posted in Europe, Politics, Society and Culture by Daniel Corbeil

Chronique d’un court séjour au Portugal, sur fond de crise économique…

C’est dimanche, mi-février 2012. Comme les quelques touristes perdus dans une Lisbonne hivernale, je profite de la journée pour aller visiter Belem et son fameux monastère. Débarquant à la station Cais-do-Sodré, je découvre cette marée humaine qui domine les rues, les monuments, les rails. Impossible de parvenir à Belem, et j’en profite pour faire le tour de cette scène et essayer de comprendre ce qui se passe.

C’est que les lisboètes, comme biens d’autres, ont un ras le bol des mesures d’austérité décrétées par le nouveau gouvernement en place. C’est vrai que depuis ma dernière visite, début 2006, les prix ont explosé. Certainement, une taxe de 23 % sur la restauration n’aide en rien et nombre de petits bistros n’arrivent tout simplement plus à survivre.

Malgré tout, c’est dans une ambiance bon enfant et dans le plus sincère respect que plus de 100 000 portugais sont descendus dans les rues de la Baixa, cet ancien quartier commercial dessiné par Pombal suite à 1755, et emplis la très vaste place du commerce, en front de “mer”.

More

October 31st, 2011

New Art, Old Wall

Posted in Art and Design, Europe by Daniel Corbeil

If you walk through San Lorenzo, currently one of Rome’s most “trendy” neighborhoods (even if it’s also said to be “underground”) you will probably come upon this very old wall while jumping off of Tram no. 19.

More

October 16th, 2011

Rome, cité envoutante…

Posted in Europe, Public Space, Society and Culture by Daniel Corbeil

Erasmus, Giardino degli aranci, Roma

Les matins se succèdent à un rythme soutenu et déjà depuis une semaine je suis ici sans pouvoir prétendre comprendre ni saisir l’essentiel d’une ville tentaculaire. J’ai parcouru, à la marche, en métro, en tram, en voiture et en bus ces milliers de kilomètres de rues parfois monumentales, parfois disparates, sans trouver le fil conducteur d’une cité devenue immense par son histoire plusieurs fois millénaire.

Et toujours, le véritable essence de Rome se défile alors que je pensais la saisir, pointer le réel, stabiliser une lecture de cette métropole folle et amoureuse. Et pourtant les adjectifs se multiplies : Rome l’éternelle, la ville aux milles églises, la cité antique autour d’une chaotique mégapole du 21e siècle. Le beau, le laid. La ruine d’Auguste, le fascisme de Mussolini, l’avenir présenté par Odile Decq.

Et rien n’est jamais vrai ni si juste dans mes mots que le portrait que je dresse de Rome est balayé par le vent de la mer.

More

October 9th, 2011

Lido di Ostia – ruine, fantasme et nostalgie

Posted in Art and Design, Europe, History by Daniel Corbeil

Renato Guttuso, Spiaggia, 1955-1956

J’embarquai dès le matin dans ce fantasme au bord de la Mer de Rome et qui traine toujours avec moi, comme un paysage qui me harcèle.

Ce n’est qu’un paysage, une carte postale tragiquement exotique – et qui me fit revenir en mémoire avec force l’oeuvre Spiaggia de Guttuso, le peintre sicilien mort à Rome. Seulement un panorama, de ruines et de routes ceinturées par ces pins parasols, et qui, tel les bras du Tibre, se jettent dans la mer azure qui borde la cité de Rome et son antique port d’Ostia.

On commence par prendre ce train, à la Basilique San Paolo, et qui nous mène au travers des banlieues pavillonnaires jusqu’à ces paysages de la campagne romaine. Nous ne sommes pas encore à la mer, que déjà nous accroche le Quartier Euro et où le souvenir du fascisme nous domine et crée cette étrange amertume d’une époque que pourtant je n’ai pas connu, mais qui me fascine comme tout architecte cherche à comprendre cet homme nouveau que le modernisme souhaitait façonner. La Rome nouvelle et le romain moderne imaginés par Mussolini. Cet échec d’une recherche de la perfection, idéologique.

More

October 7th, 2011

Morning Coffee: Caffè Portofino, Roma

Posted in Europe by Daniel Corbeil

Via Cola di Rienzo, Roma, iPhone snapshot, Octobre 2011

Il me semble que rien ne frappe d’aplomb comme le soleil et la vitalité romaine. Et spécialement au départ de Paris, ville qui se cherche une définition, alternant entre la bourgeoise snobinarde et faussement moderne et la bohème pathétique et incohérente, formant une armée de poètes et penseurs qui, cigarette appuyée mollement au bec, s’attaquent farouchement à un système capitaliste que pourtant ils façonnent eux-mêmes et encouragent à chaque instant de leur vie. L’esprit de contradiction !

Je suis arrivé sur Roma ce matin, après une nuit folle passée à errer entre la colère et l’épuisement. Hier, un contrôleur français s’est fait attaqué près de Dijon. Cet horrible évènement – ce qui semblerait complètement farfelue en Amérique – poussa l’ensemble des contrôleurs à user – abusivement il me semble – de leur droit de retrait, faisant des centaines de milliers d’otages – ces clients dont j’étais – prient sur les quais bétonnés de Paris. Et laissez-moi vous dire que de trouver un avion à la dernière minute n’est ni facile ni agréable dans cette cité où l’internet ne se trouve pas à chaque coin de rue, comme à New York ou Montréal.

C’est avec le souvenir – et force de croire quelques courbatures – de la nuit passée justement entre deux fauteuils à l’aéroport d’Orly, que je savoure ce caffè si mérité à la terrasse de ce bar d’une grande via du quartier où j’habite l’instant précieux d’un moment.

More

September 29th, 2011

Réaménager la ville avec de simples idées : Petite Italie, Montréal

Posted in Art and Design, Canada, Public Space by Daniel Corbeil

Alors que les débats sont parfois lourds dans l’administration municipale lorsque vient le moment de voter des budgets d’aménagement, l’on constate qu’en quelques années, Montréal a réussi à altérer l’image de plusieurs de ses rues commerciales avec des idées simples et peu dispendieuses.

Après avoir passé les derniers mois à débattre et à préparer des projets de réaménagement de l’espace urbain et des rues de Montréal, nous avons constaté que trois éléments ont eu un impact réel sur la qualité de nos rues, à savoir l’implantation de terrasses sur les trottoirs (qui créées des milieux de vie animés), la multiplication des plantes et autres éléments de végétalisation de l’emprise (la plupart des éléments étant temporaires et versatiles) ainsi que le changement culturel chez les montréalais, à savoir le raisonnement selon lequel désormais on ne peut plus accepter que la rue soit un simple axe de circulation des biens et personnes.

Ici quelques exemples de la rue Dante, qui semble désormais un petit jardin en pleine ville et où les terrasses et plantes rappellent finalement la douceur de la Méditerranée…

More

April 18th, 2011

Europe Through the Eyes of Others

Posted in Europe by Daniel Corbeil

Roma

Barcelona

Madrid

More